Mes piments sont enfin en chemin

C’est la ‘dormance’ du pied de tomates qui a boosté la croissance de mes pieds de piments. J’utilise ce terme mais j’aurais plutôt envie de dire que c’est leur état zombi (je m’explique mes tomates étaient ni mortes, ni vivantes), qui a réveillé et boosté les plants de piments. En effet, pendant presque 4 mois mes pieds de piments étaient restés à l’état de plants. Ils ne se développaient pas mais ’observaient’ gentiment la croissance des pieds de tomates.

J’ai pratiqué la règle des plantes amies. Elles ne sont pas fameusement reconnues amies par tout le monde mais je m’étais basée sur l’expérience de 3 grands jardiniers. J’ai tenté. J’aime tester. J’ai vu. J’ai vécu l’énimitié entre ces plantes et j’ai compris.

Mon erreur était de croire qu’elles auraient pu être amies. Quand les tomates ont commencé à péricliter, les piments se sont égayés et mis à bien pousser. En effet, je constate que mes pieds de piments donnent naissent à plusieurs petits piments dont certains rougissent. Elles rougissent de bonheur car le malheur de certaines tomates a fait leur bonheur. Un autre pied de tomate a ressuscité, observons leur évolution, voyons s’ils continueront de rougir de plaisir.

La Belle Plante

Licenciada en jardinería y paisajismo por la famosa Ecole Du Breuil de París, también se ha formado en permacultura, agroecología y horticultura ecológica en Francia y Asia.

Hoy crea huertos ecológicos y da vida a la biodiversidad y la hace comprensible con humor y poesía.