Les Graines de Troc, des graines d’héritage

Je mets à l’honneur notre cher Sébastien Wittevert et ses Graines de Troc.

Je les ai découvert.e.s en 2017 lors d’un troc de graines, à un événement écolo de Massy-Palaiseau.

J’adorais l’idée de nous retrouver avec des passionné.e.s de plantes autour d’échanges de graines et de plantules. J’avais offert de nombreuses graines venant d’Inde. J’avais reçu des bénéficiaires :

Le livre: L’âme jardinière, des graines de courges du 91 et des piments du Portugal. Entre jardinier.e.s, nous nous étions promis de nous écrire, comme si nous vivions la fin de vacances d’été, pour prendre des nouvelles de nos graines. Nous nous étions promis d’échanger des photos de nos plantes comme celles de nos enfants qui grandissent. J’aimais cette idée.

Sébastien était discret mais actif. C’est seulement maintenant que j’ai compris qu’il était le fondateur de l’association Graines de Troc. Je l’ai alors redécouvert autrement en l’interviewant. À l’époque il m’avait paru discret, mais je ne réalisais pas comme aujourd’hui qu’il était aussi passionné, déterminé et visionnaire. Il a appris la permaculture à la ferme Bec Hélouin il y a 10 ans avec les éminents formateurs de l’époque : Charles et Perrine Herve-gruyer, Pierre Rabhi, Marc Dufumier, Claude & Lydia Bourguignon et Philippe Desbrosses.

En 2012, il s’est engagé pour la biodiversité cultivée en proposant une plateforme de troc de graines en ligne totalement gratuite, où les artisans semenciers et les amateurs passionnés se côtoient dans l’optique de partager les graines mais également les savoir-faire associés, Sébastien a fondé l’association Graines de Troc et est aujourd’hui à la tête d’une équipe autour de 10 personnes, salariés et volontaire en service civique qui œuvrent sur le territoire Rochelais.

Animateurs, formateurs, gardiens de semences, permaculteurs…Tous y partagent leur amour des graines et de la permaculture. En partenariat avec l’entreprise LEA Nature, ils exploitent en permaculture un terrain de 5 000 m2 sur lequel ils cultivent fruits et légumes.

Une partie des cultures est destinée à la récolte des graines, proposées ensuite à la vente par l’association Graines de Troc. Ce projet permet à certaines variétés rares de perdurer ou encore de poursuivre une certaine conservation dynamique des semences qui existent dans le monde des jardiniers.

Il m’a avoué que lors des échanges de graines, s’il découvrait par inadvertance des Hybrides F1 dans les dons ou échanges,il lui arrivait de les offrir à certains maraîchers locaux, qui hélas sont encore contraints par la demande exigeante des consommateurs, et à ceux pour qui ce don représente une aubaine et une économie.

Ces maraîchers ne sont pas seulement contraints par les consommateurs mais par aussi le fameux catalogue des espèces et variétés ( créé en 1932) que le Système impose.

Les Hybrides F1, sont des graines qu’on labellise bio, alors qu’on les manipule en labo pour les rendre non reproductibles d’une année à l’autre et pousser les exploitants à acheter leurs graines chaque année. Le système agricole a bien entendu été infiltré avec le temps. C’est une aberration de ne pas utiliser de vraies bonnes semences paysannes qui donnent vie de génération en génération.

En bio depuis 2016, Graines de Troc ne produit que des semences paysannes, bio, libres et reproductibles. Je ne peux que leur faire confiance et dans ce même esprit, ils me font à leur tour confiance avec leur don de graines pour que je puisse à mon tour les offrir aux participants de mes ateliers et performances. Une graine est précieuse et je vous fais savoir où nous pouvons nous en procurer via leur site : www.grainesdetroc.fr

La Belle Plante

Diplômée en jardinage et paysagisme de la célèbre École Du Breuil à Paris, elle s’est aussi formée à la permaculture, à l’agroécologie, et au maraîchage bio en France et en Asie.

Aujourd’hui elle crée des espaces végétaux écologiques et elle fait vivre et comprendre la biodiversité avec humour et poésie.